PETITION ARDANT-DU-PICQ

signer la pétition

 

 

 

 

 

 

 

PETITION ARDANT-DU-PICQ

LES SIGNATAIRES DEMANDENT:

- Que la municipalité adopte immédiatement un moratoire sur le projet de démolition et de vente de la caserne Ardant-du-Picq.

- Que la municipalité organise un débat public sur le projet de conservation et de réhabilitation du site.

SOUTENEZ LA DEMANDE DE MORATOIRE

- Face à l'inconséquence de l'équipe municipale en place et à sa méthode inacceptable pour traiter la réhabilitation du site d'Ardant-du-Picq;

- Au regard de la situation politique actuelle de la municipalité de Saint-Avold qui ne changera pas avant les élections de mars 2014, nous avons peu d'espoir que le nombre de conseillers municipaux favorables à notre demande s'accroisse soudain comme par enchantement alors que la politique du maire a été cautionnée pendant deux mandats;

- Il nous semble évident que seule la prise de conscience des citoyens naboriens et leur engagement pour défendre cette noble cause peut encore forcer l'autorité municipale à accepter la demande de moratoire.

C'est dans ce but que nous sollicitons l'appui de la population via cette pétition.

[signature]

Signer
366 signatures

Partager avec vos amis:

   

Dernières Signatures
366Jean FabroJuin 07, 2017
365rene fullerMai 15, 2016
364sergey guichardFév 21, 2016
363Bastien RiffMar 31, 2015
362PASCAL ROUZEFév 03, 2015
361Emmanuel GrandjeanMai 12, 2014
360sophie gigoutMai 11, 2014
359mohamed BOULAKDOURMai 10, 2014
358philippe schmitzMai 10, 2014
357JEAN LUC FRANÇAISMai 02, 2014
356Jean Claude RossignolAvr 25, 2014
355Bastien RiffAvr 04, 2014
354Aurelie PomaricoMar 20, 2014
353SANDRA KELLERMar 20, 2014
352laurent pomaricoMar 20, 2014
351Pascal SIROPMar 04, 2014
350nadine HENSEFév 21, 2014
349Hugues PratDéc 26, 2013
348Tatiana PRATDéc 26, 2013
347jean jacques PRATDéc 23, 2013
346René GarnierDéc 19, 2013
345Kenza Ait ouarab Déc 19, 2013
344Steve PougetDéc 11, 2013
343gilles theobaldDéc 05, 2013
342Patrick GONCALVESDéc 04, 2013
341chantal menningerDéc 03, 2013
340ronald arendDéc 03, 2013
339serge BOURSONDéc 03, 2013
338Romain BoursonDéc 02, 2013
337elise weilandNov 27, 2013
336camille weilandNov 27, 2013
335Félicie NOVYNov 23, 2013
334BERAUT THIERRYNov 23, 2013
333julie delplaceNov 22, 2013
332Patrice MassenetNov 22, 2013
331Catherine Mayer-GuirlingerNov 21, 2013
330jean françois petitNov 20, 2013
329Michèle Charaux BayerNov 19, 2013
328alain CHOFFARTNov 14, 2013
327Edmond CEPLAKNov 14, 2013
326Mary MOUTHNov 14, 2013
325Gilles ChoffartNov 14, 2013
324bernard ThinesNov 14, 2013
323stan kasielskiNov 14, 2013
322Pascal KleinNov 14, 2013
321jean-jacques jozefiakNov 14, 2013
320loic giesenNov 14, 2013
319aubry lionelNov 14, 2013
318Graziella kasielskiNov 13, 2013
317Norbert EPPINGERNov 13, 2013

20 Comments

  1. Cet ensemble homogène d’une dizaine de bâtiments doit à tout prix être sauvé et réhabilité, nous n’avons pas à détruire cet héritage de notre histoire. Saint-Avold a été une grande ville militaire, elle doit en garder trace, elle a de nombreuses associations patriotiques, elle a l’honneur d’héberger le plus grand cimetière états-unien d’Europe pour la 2nde Guerre Mondiale.
    Ardant du Picq est le dernier ensemble quasi complet de la période de l’annexion où Saint-Avold accueillait presque 3000 soldats. Nous n’avons pas le droit d’en priver les générations futures.

  2. Nous devons nous mobiliser pour empêcher cette démolition programmé.C’est aux Naboriens grâce à une enquête public de donner leur avis sur l’avenir de ce dernier site important de Saint Avold.Il faut que tout le monde en parle autour de lui,c’est le nombre qui fera également reculer les Bulldozers.

  3. Initiative louable certes mais bien tardive…
    J’ai eu l’occasion de visiter pour raison professionnelle les lieux quand l’armée les a quittés. Tout était dans un état impeccable. De nombreux services pouvaient s’y installer sans aucun aménagement. A présent c’est une ruine pour un ensemble de raisons plus ou moins avouables qui ont été exposées ailleurs sur le site.

    Mais attention de ne pas faire de ce fiasco une tribune électorale. La municipalité précédente était également concernée…
    Personnellement j’ai été très satisfait par les méthodes novatrices de cette équipe municipale …au début. Par exemple les réunions organisées par quartier pour demander au citoyens quels étaient leurs souhaits, l’oreille attentive prêtées aux associations…Puis les choses ont changées…il fallait de l’argent. Ce que, tout en étant un peu utopiste, je comprends parfaitement. La où je ne comprends plus c’est que pour trouver cet argent on a vendu le patrimoine architectural et naturel sans plus se soucier de l’avis des habitants, du bien-être de tous, d’un développement harmonieux de notre cité.Tout cela sans plan d’ensemble à long terme concerté et accepté, au nom des nouveaux mots sacrés comme « emploi », « investissement », « marché ».

    Je voudrais simplement relever deux propos du maire dans le RL de ce jour:
    « je ne veux pas perdre de temps dans des débats stériles »… il est loin le temps des sympathiques tour de table « citoyen » en salle du conseil.
    « les insatisfaits auront tout loisir de s’exprimer par les urnes dans six mois »…je pense que les déçus s’exprimeront également.

    Un citoyen et contribuable naborien (3ème génération)

    • C’est la décision de démolir qui rend l’action de sensibilisation et de mobilisation urgente.
      Attendre l’échéance des prochaines élections municipales pour s’exprimer est définitivement trop tard et ne sauvera plus le site.
      Signer la pétition demandant un moratoire permet aux citoyens déçus en désaccord avec les actions du maire de le faire savoir et de demander a participer réellement aux projets les concernant.
      Celui qui renonce à s’exprimer et à lutter a déjà perdu.

    • Je pense que le maire montre là toute l’hypocrisie du monde politique actuel quand il dit « Les insatisfaits auront tout loisir de s’exprimer par les urnes dans six mois ». C’est finalement un comportement autoritaire de sa part utilisant un argument démocratique. Mais avait-il annoncé la destruction d’Ardant-du-Picq pendant sa campagne de 2008 ? C’est de l’escroquerie intellectuelle symptomatique de l’immoralité de ce personnage. Par contre les élections de 2014 pourraient lui donner raison s’il était reconduit dans ses fonctions. Les naboriens amoureux de patrimoine n’auraient plus qu’à déménager ou à sombrer dans une profonde déprime…

  4. Il est absolument ahurissant de détruire ce patrimoine historique et architectural alors que la ville de Metz tente depuis 2007 de faire inscrire son « quartier impérial » au patrimoine mondial de l’UNESCO!!!

  5. Plusieurs immeubles neufs en construction en matériaux peu pérennes, près de 500 logements vides, une mocheté bleue qui fait se retourner le roi Soleil dans sa tombe, une zone humide rasée, d’atroces zones commerciales, et ainsi de suite…
    Et voilà qu’on veut détruire le reste de la caserne pour en faire quoi ? Encore d’autres horreurs.
    C’est de l’Histoire, c’est de l’Architecture, c’est de la Terre cultivable, si rare de nos jours, mais voilà, l’immobilier est maître partout. Détruire un bâtiment pour en reconstruire un autre, coûte peut-être moins cher, et encore, ce n’est pas sûr, tous les coûts ne sont pas intégrés, par contre, le coût environnemental est très largement supérieur. Rénover est plus écologique.
    On m’a laissé entendre que dans les villes, certains promoteurs peu scrupuleux achètent les bâtiments anciens, enlèvent les tuiles sur les bords des toits pour laisser la nature détruire plus rapidement les constructions et ensuite dire, ce n’est plus rénovable…. Est-ce le cas ici ?
    Un projet de réhabilitation écologique avait été soumis à la municipalité il y a déjà plusieurs années, elle l’a rejetée. Pourtant, il y avait là matière à loger beaucoup de familles (comme à la résidence Saint-Quentin à Metz ou à Morhange), qui aurait en plus pu bénéficier des espaces verts.
    Non, toute la ville a été bétonnée, toutes les bonnes terres détruites.
    Comment les naboriens vont-ils se nourrir lorsque l’approvisionnement viendra à manquer, ou que les entreprises employeuses seront parties. Voir la vie actuelle à Detroit – USA, où l’on se débrouille en cultivant tous les petites bandes de terre libres. A Saint-Avold, elles sont rares…, entre la forêt (heureusement) et les terres polluées par l’industrie et les mines.
    Je n’habite pas Saint-Avold, mais j’aimerais que les naboriens se réveillent, sortent de l’engourdissement…

  6. J’ai passé mon service militaire en 1995 à Ardant du Picq. La totalité des batiments étaient dans un état exceptionnel. Comment se fait t’il que les municipalités successives aient pu laisser cette caserne saccagée à ce point. Les batiments auraient aisément pu être réaménagé pour servir le public ou l’état…
    Je suis retourné cette année pour voir mon ancienne caserne d’affectation pendant mon service militaire. J’ai été estomaqué de voir l’état des batiments et la poussée de la végétation, a tel point, que j’ai mis plusieurs minutes pour retrouver le batiment dortoir.
    C’est vraiment honteux d’avoir laisser faire.
    Je précise également que la même chose et en train de se produire à la caserne Desvallières à Metz-Devant Les Ponts : tout par en délabrement : Scandaleux !

  7. Depuis des mois, le maire vend tous les terrains pour faire croire à de bonnes finances… Ce terrain l’intéresse, mais ces casernes historiques le gênent. Que faire ? Tout démolir. Bravo, « Monsieur le Maire » et son équipe ! Vivement les prochaines élections municipales !

    • Pour faire suite à la vente des  » bijoux de la famille des contribuables de StA… » le CM de ce soir (27/8/2013) mettra une croix définitive sur le Stade d’Oderfang : ce bel espace de plein air déjà ponctionné par de l’habitat il y a 5 ou 6 ans sera donc complètement couvert par des maisons … petit rappel, il y était prévu une structure Alzheimer … que de « salades et de prétextes mensongers … » C’est ainsi que fonctionnent les gens qui n’ont qu’une vision « primaire » des choses et qui n’ont absolument pas le sens de l’intérêt GENERAL … C’est encore ainsi que l’on « casse » petit à petit la dynamique d’une ville et d’une région …
      Gérard

  8. OUI, le bout de son nez et rien d’autre….il ne voit rien d’autre que le bout de son nez ! Aucune vision globale dans l’intérêt général…

  9. C’est dans cette caserne occupée par de nombreuses recrues Allemandes et Francaises.
    Ce lieu ou ces Jeunes arrachés à leurs Familles et Provinces ont sut se forger le Courage
    pour affronter une guerre meurtrière qui se profilait à l’horizon.
    C’est également dans cet endroit ( leur seul havre de Paix) qu’ils ont su se donner la main et bercer
    l’ espoirs de revoir leurs êtres chers.
    Combien de rêves tendres et d’espoirs n’ont ils appliqués le lendemain sur une lettre ou carte postale
    afin de resserrer les liens intimes avec leurs parents ou aimants proches.
    C’est ici aussi que battaient tous les matins ces coeurs attendant avec angoisse la distribution du courrier annoncant les Nouvelles du Pays.
    Souvenons nous de cette joie avide ou nous recherchions notre coin pour lire notre courrier à l’abri des regards des autres.
    Soit seul dans la chambre, à l’extérieur sous les platanes bordant le carré ou blottis derrière l’un de ces bâtiments qui enserraient cette grande place de manoeuvres qui est le seul lieu ou l’amitié,la solidarité et l’espoir les rassemblait.
    Quand on quittait cette caserne,avec l’espérance d’y revenir au plus vite,c’était encore plus fort,on allait vers l’ horrible guerre ou personne ne pouvait échapper à son destin ,
    Après de nombreuses semaines de batailles,ils revenaient harassés ,retrouver leurs carré de Paix pour continuer à vivre.
    Presque 70 années après la dernière bataille, essayons de sauvegarder ce carré de Paix pour permettre à tous ceux qui veulent ressentir ces moments , de humer cet air dignement et avec respect.

  10. Sur le site de la mairie de S Avold on peut lire:
    « Deux citoyens démentent avoir signé la pétition du Comité de défense du site Ardant du Picq. »
    ainsi qu’une copie de deux lettres.
    Avez-vous une explication?

  11. Merci Jacques de poser la question.
    Les signataires de la pétition qui se rétractent sur le site de la mairie n’ont pas pensé à nous demander le retrait de leurs signatures. C’est ce qui viendrait à l’esprit en premier à quelqu’un qui souhaite corriger une erreur. Notre scepticisme vigilant nous laisse à penser que c’est là encore une grossière manipulation de monsieur le maire qui tente de nous dénigrer car il ne supporte pas l’éclairage que nous donnons sur ses pratiques inacceptables dans le domaine de la gestion du patrimoine commun des naboriens.

  12. Monsieur le maire fait peur à la population en balançant le chiffre de 40 millions d’euros de coût de réhabilitation pour les 10 bâtiments….d’où vient ce chiffre ? Si je reste dans sa logique ; il fait comment pour trouver 8 millions d’euros pour réhabiliter les deux bâtiments qu’il veut garder ? Tout le monde sait bien que la réhabilitation de l’ensemble des bâtiments est complexe et nécessitera la participation d’acteurs privés et publics (Etat, Région, Europe, EPF lorraine….) mais cette démarche et fastidieuse et longue et nécessite beaucoup d’énergie et de synergie : L’équipe municipale actuelle n’a pas eu le courage de mettre en place une telle synergie ?
    Puisse que monsieur le maire aime bien scanner et mettre sur le site de la Mairie les démentis des personnes qui n’auraient pas signé la pétition, pourrait-il scanner et nous prouver la présence d’amiante ? En restant sur ce sujet, s’il y a de l’amiante, au moment de la démolition, il aura l’obligation de dépolluer : donc réhabilitation ou démolition, le surcoût de la dépollution sera là ! Et le coût de la démolition/dépollution ? Combien cela va coûter aux contribuables ? Sans compter les coûts de viabilisation qu’il faudra sans doute déduire du prix de la vente du terrain car les « amis » vont sans doute l’exiger ainsi… ? Cela sera une belle opération pour l’acheteur et un fiasco pour les caisses de la commune !

  13. « La réelle beauté de l’ensemble militaire ainsi décrite, de par son insertion dans le site et le caractère architectural de ses bâtiments principaux, à conserver, ainsi que la variété des opérations potentielles en périphérie, assurant une bonne intégration dans un quartier à dominante résidentielle, laissent espérer que des opérations, neuves et en réhabilitation, façonneront un nouveau quartier de grande qualité, à quelques minutes du centre-ville, facilement accessible depuis les grandes voies que sont A4, N3 et N33 »
    Extrait de l’étude de Pierre Colboc, Architecte, en 1999.
    Nous pouvons également voir, dans cette étude, que la réhabilitation totale d’un grand bâtiment en bureau coûtait environ 760 000 euros, ou en logements 1 120 000 euros d’époque (document à votre disposition sur demande). Même avec l’inflation, Monsieur le maire nous lâche le chiffre de 40 000 000 euros pour l’ensemble !
    Stratégie de communication ? FAIRE PEUR ?
    – avec des chiffres inexacts ou approximatifs
    – avec des mots angoissants « amiante », « hausses d’impôts »
    Le maire est-il un bon gestionnaire ? Braderait-il le patrimoine des Naboriens avant les élections à venir et tenterait-il de faire miroiter une administration saine ?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*