Appel du comité de défense Ardant du Picq

Halte à la destruction de la caserne Ardant du Picq de Saint-Avold !      

Caserne Ardant du PICQ

Caserne Ardant du PICQ

Nous suivons depuis maintenant quelques années, avec beaucoup de tristesse, de stupéfaction et parfois de colère, ce qui se passe sur ce site de notre ville. Ce que la guerre n’a pas réussi à détruire est en train de disparaître sous nos yeux. Il s’agit de pans entiers de l’architecture et de l’urbanisme militaire du XIXe siècle et du début du XXe siècle qui partent en poussière.
C’est tout un tissu urbain, architectural, historique, social, culturel et humain ayant valeur de patrimoine, qui est ainsi dénaturé, abattu, perdu à tout jamais. Comment admettre que le dernier vestige du passé militaire de Saint-Avold  soit détruit dans une frénésie de démolition spéculative ?

Notre appel  virulent pour un moratoire est à la mesure du scandale. Nous ne  comprenons pas que les Naboriens laissent ainsi disparaître ce qui appartient au patrimoine de notre région. Il semble que les décideurs n’en mesurent absolument pas la considérable valeur culturelle et historique. L’argument  qu’ils avancent communément pour justifier ces démolitions est un argument uniquement économique.
En réalité, on sacrifie l’intérêt à long terme de la collectivité à des profits à très court terme pour une minorité, sans égard pour les habitants qui ne sont jamais consultés. L’argument économique mérite d’être réexaminé d’autant que les investisseurs, en réhabilitant ces immeubles de valeur plutôt qu’en les démolissant pour les remplacer par des constructions sans âme pourraient encore réaliser des profits.

A L’IMAGE D’AUTRES VILLES GARNISONS
Ce quartier recèle un potentiel  extraordinaire et pourrait constituer un pôle de développement à l’instar d’autres quartiers du même type. Ce qui a été possible par exemple dans bien d’autres villes françaises et européennes ne le serait-il pas à Saint-Avold ?
Des dispositions d’aides et des mesures fiscales ont permis de sauver d’autres quartiers riches en histoire et en architecture, pourtant constitués d’immeubles en plus mauvais état et disposant de moins d’atouts quant à la structure des bâtiments. Il faut de l’argent, certes, mais la réhabilitation est un processus à long terme et les dépenses sont ainsi lissées sur plusieurs années. Il faut surtout une volonté politique. La décentralisation de l’urbanisme en France a donné, semble-t-il, trop de pouvoirs aux maires. C’est aux citoyens de mettre les garde-fous qui protègent l’intérêt collectif.  Il faut instaurer un moratoire sur toute démolition et toute construction neuve dans le secteur concerné, le temps d’établir un plan de réhabilitation urbain soucieux de la préservation et de la mise en valeur du quartier. Nous ne faisons pas seulement appel au sens de la culture des autorités naboriennes mais aussi à une compréhension de leurs intérêts économiques à long terme. Que les citoyens qui partagent notre indignation et soutiennent notre demande se manifestent sur notre site en répondant au sondage ou en s’exprimant sur notre blog.

 

 

 

 

 

 

 

9 commentaires

  • Saint-Avold est une ville très ancienne et chargée d’histoire. Ses casernes font partie intégrante de son Histoire et les détruire ou les vendre serait un acte de pur vandalisme et irresponsable ! Je ne peux pas croire que des personnes sensées puissent imaginer cela, et encore moins des édiles !
    J’espère vivement que cela ne se fera pas !

  • Bonjour,
    c’est avec un grand intérêt que j’ai lu votre article du RL. J’ai tout été agréablement surpris que l’on s’intéresse enfin à ce très beau patrimoine militaire, mais en lisant tout l’article, je suis ému de voir que le maire veux raser ces bâtiments.
    Je rejoins MR THIL a l’époque les bâtiments ont tous été refait, de la toiture aux fenêtres.
    Pour ma part je vais une fois par an sur le site pour voir l’état et je peux vous dire que cela fait environ 1 an et demi que les gens du voyage ont cassé la toiture pour prendre les gouttières , les belles rampes en fer forgées et les moulures.
    C’est tout à fait scandaleux.
    Je vous soutien à 100 % dans votre action de défendre ce patrimoine contre cette démolition facile gérer par le maire et si vous avez besoin d’aide je reste à votre disposition.
    Au plaisir de voir rencontrer.
    Amicalement
    F.FLAUDER

  • Je vous invite à consulter notre réaction suite à votre article dans le RL
    Quel scandale!

    https://www.facebook.com/GECNAL.du.Warndt

    Jacques KUNZLER
    Vice président du Gecnal
    Membre de la SHPN

  • Bonjour,
    j’ai lu avec grand intérêt l’article du Républicain Lorrain du 17 juillet et je suis consterné par le sort réservé à ces bâtiments qui méritent à mon sens d’être classés monuments historiques (ce qui est le cas en Allemagne pour les bâtiments de cette époque).
    Comment peut-on soutenir votre action?
    Cordialement,

    • Merci pour votre commentaire, vous pouvez nous soutenir en signant la pétition en ligne et diffuser l’information autour de vous. Merci encore.

  • Je trouve cela pas normal de détruire la caserne Ardant du Picq,ce site fait parti du patrimoine de la ville de Saint Avold. On ne fait que détruire dans ce pays .

  • L’enjeu est sérieux pour l’identité de notre ville ainsi que pour le mémorial du Naborien. La destruction du dernier patrimoine ne peut être faite sans consulter l’avis des habitants. Personnellement, je m’oppose à ce projet de démolition.

  • « La conservation des monuments du passé n’est pas une simple question de convenance ou de sentiment. Nous n’avons pas le droit d’y toucher. Ils ne nous appartiennent pas. » John Ruskin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *