NOUS AVIONS DONC RAISON DE DENONCER CETTE AFFAIRE…

On 21 février 2014 by admin

démocratie

Elles existaient bien les irrégularités que nous avions soulevées dans les délibérations du conseil municipal de Saint-Avold au sujet du projet de démolition et de location de la caserne Ardant-du-Picq.

C’est pour cela que le maire a convoqué un conseil municipal spécial avant les élections pour tenter d’annuler la délibération précédente et d’en faire voter une nouvelle en toute hâte.

Comment on est-on arrivé là ?

Il faut reconnaître que les recours au tribunal administratif déposés par notre association en plus des recours de l’opposition municipale menée par Mme Tironi Joubert ont permis de dénoncer les pratiques obscures auxquelles se livrent le Maire et le Directeur de la clinique privée.

En se battant pour la bonne gestion des deniers publics, Mme Tironi Joubert est parfaitement en phase avec nos actions de demande de moratoire et de débat public pour la sauvegarde et la réhabilitation de ce patrimoine naborien.

Ce jeudi 20 février 2014, nous avons encore une fois assisté à un déni, une parodie de démocratie.

Monsieur le 1erAdjoint présente le dossier de 74 pages en trois mots plus un «je vous épargne la lecture de cette salade». Voilà un qualificatif qui en dit long sur sa manière de traiter les affaires publiques.

Heureusement que par la bouche de Mme Tironi Joubert nous avons eu la chance de découvrir le contenu du dossier et d’en avoir une analyse précise, argumentée et très instructive.

Mais cela ne pouvait pas durer car les citoyens contribuables naboriens et les amis d’Ardant-du-Picq auraient été pleinement informés. C’est donc les habituels parasitages programmés qui se mettent en route afin que la courageuse et persévérante conseillère de l’opposition soit inaudible, ce dont profitent le maire et le premier adjoint pour passer à un simulacre de vote express où personne n’a eu le temps de lever la main pour voter contre et de déclarer ainsi le point 1 adopté à l’unanimité.

A voir sur le site: http://www.mairie-saint-avold.fr/dernier-conseil-municipal.html

Pendant ce temps, sur le site d’Ardant-du-Picq le pillage continue et des entreprises de démolition font déjà leur inspection.

Nous continuons notre combat avec tous les moyens dont une petite association comme la nôtre peut disposer (recours administratifs, dossiers de demande de classement, et autres…).

Aujourd’hui nous avons l’espoir que si Mme Tironi-Joubert vient à diriger la ville, la cause du patrimoine sera mieux défendue. C’est pourquoi, beaucoup de nos membres la soutiennent et certains se sont engagés à ses côtés.

Nous avons l’espoir que cette alliance débouchera sur la sauvegarde de notre patrimoine.

Quelle est la définition de délibération ?

Etymologie : du latin deliberare, peser, réfléchir mûrement, délibérer, examiner, prendre une décision.

La délibération est l’action de délibérer, de discuter, de débattre entre plusieurs personnes, de se concerter pour prendre une décision, une résolution ou résoudre un problème. La délibération peut être effectuée par un individu seul de manière introspective.

On appelle « délibération », le débat et l’examen d’une question qui précèdent une décision au sein d’une assemblée, d’un conseil, d’une instance décisionnelle, etc. Elle permet une confrontation des points de vue dans le but de trancher un problème ou un choix difficile.

Exemple : mettre une question en délibération.

Par extension, le terme « délibération » désigne également, certaines instances administratives ou judiciaires, une décision ou une résolution.

Exemple : une délibération du Conseil municipal.

Dans le domaine de la rhétorique, un discours délibératif est un discours qui examine l’avenir, qui pèse le pour et le contre pour aboutir à une prise de position.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *