La DRAC Lorraine sur le site de la caserne Ardant du Picq

On 19 mai 2014 by admin

DRAC

La DRAC Lorraine nous a informés que son staff technique est venu à Saint-Avold pour évaluer le site et effectuer de nombreuses mesures techniques, métrages etc..

 

La direction régionale des affaires culturelles (DRAC) est un service déconcentré du ministère chargé de la culture. Elle conduit la politique de l’État dans ce domaine, sous l’autorité du préfet de région et, pour les missions relevant de leur compétence, sous l’autorité fonctionnelle des préfets de département.

L’intervention de la DRAC porte sur les domaines de la connaissance, de la protection, de la conservation et de la valorisation du patrimoine, de la promotion de l’architecture, du soutien à la création et à la diffusion artistique dans toutes leurs composantes, du développement du livre et de la lecture, de l’éducation artistique et culturelle et de la transmission des savoirs, de la promotion de la diversité culturelle, de l’élargissement des publics, du développement de l’économie de la culture et des industries culturelles, de la promotion de la langue française et des langues de France.

Elle participe à l’aménagement du territoire, aux politiques du développement durable et de la cohésion sociale ainsi qu’à l’évaluation des politiques publiques ; elle contribue à la recherche dans les matières relevant de ses compétences ; elle concourt à la diffusion des données publiques relatives à la culture dans la région. Elle veille à l’application de la réglementation et met en œuvre le contrôle scientifique et technique. Elle développe la coopération avec les collectivités territoriales à qui elle peut apporter son appui technique.

Elle est chargée de proposer les modalités de mise en œuvre de la politique culturelle de l’État ainsi que de la programmation des crédits relevant des programmes budgétaires du ministère pour conduire les actions correspondantes.

En matière de patrimoine et d’architecture elle met en œuvre la réglementation relative au patrimoine monumental, à l’archéologie, aux musées et à l’architecture et elle contribue, en collaboration avec les autres services déconcentrés de l’État, à l’application des réglementations concernant l’environnement, l’urbanisme et le renouvellement urbain dans un objectif de qualité durable des espaces naturels et urbains.

Elle prend en compte les enjeux du développement durable dans les politiques culturelles par la promotion de la qualité architecturale et paysagère des constructions et elle contribue à la qualité des projets d’aménagement des territoires urbains et ruraux et à la promotion de la création architecturale. Elle conseille les maîtres d’ouvrage dans l’élaboration et la réalisation de leurs projets architecturaux. Elle propose, anime et coordonne les études relatives aux secteurs sauvegardés, aux zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager et aux abords des monuments historiques, veille à la préservation des espaces protégés et contribue à leur mise en valeur.

La DRAC exerce ainsi une fonction importante de conseil et d’expertise auprès des collectivités locales, des acteurs institutionnels et des associations de la vie culturelle. Par là, elle est l’interlocuteur privilégié des élus, artistes, professionnels, associations ainsi que tous les citoyens qui souhaitent développer le secteur culturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *